2 août 2018

Quels sont les différents régimes de retraite ?

Les régimes de retraite diffèrent en fonction de votre parcours professionnel. Il en existe 35 qui sont obligatoires et qui concernent toutes les catégories professionnelles. Ces 35 régimes évoluent avec le temps et s’ajustent par génération. Le système est généralement basé sur le principe de répartition. Une solidarité entre les générations est alors mise en place, car le prélèvement sur les cotisations des actifs sert à financer les pensions de retraite des plus anciens.

Le régime des retraites est établi sur trois niveaux : le régime de base, le régime complémentaire, et le système d’épargne individuelle et collective.

Les régimes de retraite de base constituent le fondement du système de retraite français et varient selon votre statut. Tout d’abord, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), ou Assurance retraite, concerne les salariés du secteur privé, les agents non titulaires de l’État et des Collectivités publiques, ainsi que le personnel naviguant de l’aviation civile. Ensuite, il y a le Régime de retraite des fonctionnaires qui touche les agents de la fonction publique et/ou hospitalière (Caisse Nationale de retraite des agents des collectivités locales – CNRACL) et les fonctionnaires d’État (fonctionnaires, magistrats, militaires…). Par ailleurs, la retraite de base concerne également les salariés du secteur agricole (Mutualité Sociale Agricole – MSA), les commerçants, les artisans (Régime Social des Indépendants – RSI) et les personnes exerçant une activité libérale (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des professions libérales – CNAVPL) à l’exception des avocats par exemple.

Tout salarié est également assujetti à un régime de retraite complémentaire obligatoire selon son statut et sa catégorie. Des points de retraite sont attribués contre le paiement de cotisations. Par conséquent, le montant de la pension de retraite sera plus élevé. Dans le cas où vous avez changé de statut et avez cotisé auprès de différentes caisses, votre pension sera calculée sur la base de vos droits acquis dans chaque régime. Le régime de retraite complémentaire s’applique si vous êtes un salarié privé non cadre ou opérant dans le secteur agricole (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés), salarié privé cadre ou travaillant dans le secteur agricole (Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres), agents non titulaires de la fonction publique (Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques), fonctionnaires d’État, fonctionnaires hospitaliers ou territoriaux (Retraite additionnelle de la fonction publique), travailleurs indépendants, artisans et commerçants (RSI), personnes exerçant une profession libérale parmi 10 sections professionnelles (CNAVPL).

Il existe enfin des régimes spéciaux qui se composent des caisses autonomes de nombreuses professions et entreprises publiques (SNCF, mineurs, marins, RATP…).

Une retraite épargne supplémentaire et facultative vient compléter les autres régimes permettant aux salariés de se constituer un capital pour faire face aux éventuelles baisses de revenus.

Par ailleurs, il faut noter que le régime de retraite permet aux personnes qui n’ont pas la possibilité de cotiser (chômage, maternité, maladie…) d’obtenir des pensions de retraite.