6 juin 2019

Comment calculer le montant de sa pension de retraite

Peut-être êtes-vous à quelques années de la retraite et vous êtes préoccupé par le montant de votre pension de retraite. Les méthodes de calcul de la pension peuvent prendre l’aspect d’une usine à gaz mais vous verrez au bout de ces lignes que les choses ne sont pas aussi compliquées qu’elles le paraissent. La pension de retraite est composée d’une retraite de base et d’une retraite complémentaire. Ces deux composantes se calculent selon des modalités différentes et c’est leur addition qui correspond à la pension de retraite que vous allez effectivement recevoir. Selon que vous être fonctionnaire ou salarié dans le privé, les méthodes de calcul de votre retraite vont différer.

Calculer sa retraite quand on est fonctionnaire

Pour calculer et estimer sa retraite quand on est un titulaire de la fonction publique, il faut prendre en compte, pour la pension de base, le traitement mensuel perçu au cours des six derniers mois et appliquer un pourcentage ; ce dernier est de 75% pour une carrière complète. Il faut en plus de ces éléments prendre en compte un coefficient de proratisation et une décote ou une surcote. Quant à la pension complémentaire, elle se calcule en points. Le nombre de points dépend du nombre d’années de cotisation au cours de la vie professionnelle.

Calculer sa retraite quand on est dans le secteur privé ou agricole

Préparer sa retraite n’est pas une précaution dévolue uniquement aux fonctionnaires, les salariés des secteurs privé et agricole songent également au montant qu’ils percevront une fois qu’ils auront atteint l’âge fatidique de la retraite. Pour ces salariés, le montant de la retraite de base est calculé à partir d’un montant de référence, le salaire annuel moyen (SAM) qui repose sur le salaire perçu au cours des 25 meilleures années de votre carrière. 

Cette retraite de base sera à taux plein si les critères d’âge et du nombre de trimestres cotisés sont remplis. Le taux plein correspond à un pourcentage de 50% de ce salaire annuel moyen. Au cas où le taux plein n’est pas respecté, la retraite de base sera affectée par un coefficient de proratisation ou une décote si le nombre de trimestres de cotisations requis n’est pas atteint et enfin par une surcote si vous avez continué à travailler alors que vous aviez déjà droit à une retraite à taux plein.