2 août 2018

Quelle retraite pour les personnes n’ayant jamais travaillé ?

En France, tout travail déclaré est obligatoirement assujetti à des cotisations vieillesse. En principe, la perception d’une retraite est attribuée aux travailleurs ayant cotisé auprès d’un ou de plusieurs régimes de retraite au cours de ses années d’activité. Ainsi, les personnes qui n’ont jamais travaillé ne perçoivent-elles pas de retraite ? Pour ceux qui n’ont jamais exercé d’activité professionnelle, il existe des exceptions pour lesquelles il est possible de se créer des droits à la retraite. Par exemple, si vous êtes au chômage, vous pourrez vous inscrire au Pôle emploi pour décrocher 6 trimestres de cotisations à la retraite même sans avoir jamais travaillé auparavant.

En règle générale, pour 90 jours de service militaire, les régimes de base octroient également au concerné un trimestre de retraite. Cela reste valable même si la personne n’a pas cotisé ultérieurement à un régime de retraite. En revanche, le concerné n’obtiendra pas de points de retraite auprès des régimes complémentaires. Il existe également l’Allocation de solidarité aux personnes âgées ou ASPA. Elle est réservée aux personnes âgées de 65 ans qui n’ont plus jamais travaillé. Cette allocation est financée par le Fonds de solidarité vieillesse ou FSV et ne provient pas des cotisations. La perception de celle-ci est tout de même soumise à d’autres conditions que l’âge. En effet, la personne désirant en bénéficier doit résider en France au moins pendant 6 mois. Ses revenus annuels ne doivent pas non plus dépasser un certain niveau. Bénéficier d’une retraite est également possible pour les femmes au foyer et les aidants familiaux. Les conditions sont définies par l’Assurance vieillesse des parents au foyer ou AVPF. Les bénéficiaires peuvent être des parents d’enfants en situation de handicap, des personnes ayant en charge un parent handicapé à domicile ou des parents au foyer. Cependant, l’Affiliation volontaire à l’AVPF est payante. Elle sera gratuite pour ceux qui ont en charge un enfant ou un parent vivant à leur domicile avec un taux d’incapacité permanente de 80 %. La cotisation, elle, correspond à 507 fois le SMIC horaire avec un taux de cotisation vieillesse de 17,75%. Les parents au foyer seront affiliés automatiquement à l’AVPF s’ils perçoivent certaines prestations familiales, comme le PAJE ou Prestation d’accueil du jeune enfant et le complément familial, et s’ils ont au moins 2 enfants (au moins 3 pour ceux qui sont en couple) ou si l’enfant a moins de 3 ans. Ils doivent aussi respecter un certain plafond de revenu.