2 août 2018

Quels sont les conditions pour vivre à l’étranger à la retraite ?

Les raisons qui poussent les retraités à prendre leur retraite à l’étranger sont nombreux : vivre au soleil, jouir de meilleures conditions de vie, se rapprocher de leurs enfants ou de leurs familles… Dans tous les cas, il faut bien préparer le départ pour éviter les mauvaises surprises. Quelles sont les conditions requises et les formalités pour vivre à l’étranger à la retraite ?

Les conditions pour prendre sa retraite à l’étranger

Que ce soit pour aller au Portugal, au Costa Rica, en Thaïlande, sur l’Ile Maurice ou ailleurs, un retraité est libre de déménager dans le pays de son choix tout en continuant de percevoir sa pension du régime général. S’il n’y a pas vraiment de conditions à remplir pour prendre sa retraite à l’étranger, chaque pays de destination peut imposer des conditions de VISA et de résidence. Dans certains pays comme l’Espagne, les retraités français peuvent sans problèmes s’y installer et y résider sans Visa. En revanche, la Visa est obligatoire dans d’autres pays. Ils peuvent aussi demander à ce que le retraité ouvre un compte bancaire locale, devienne locataire ou propriétaire d’un bien immobilier ou réside dans le territoire sur une période minimale afin de bénéficier des abattements fiscaux et autres avantages. Il est même possible que votre permis de conduire ne soit pas valable, alors renseignez-vous bien sur le pays où vous souhaitez partir. Les démarches à suivre peuvent donc varier en fonction du pays de destination.

Les formalités pour préparer son départ

Les démarches pour préparer votre départ en retraite à l’étranger ne sont pas très compliquées. Vous devez seulement signaler votre changement d’adresse et vos nouvelles coordonnées bancaires à votre ou vos caisses de retraite. Vous devez également joindre un justificatif d’existence. Il s’agit d’un document, disponible sur le site de l’assurance retraite qui prouve votre existence et justifie le paiement de votre pension. Il faut le remplir et le faire certifier par l’Ambassade ou le Consulat de France sur place une fois par an. Il serait plus judicieux de signaler à votre banque votre nouvelle situation; d’anticiper un éventuel décès en souscrivant un contrat pour financer le rapatriement du corps…

Pour ce qui est du montant brut de la retraite, il sera identique à celle que vous avez perçue en France mais la pension nette peut être plus importante car les cotisations pour la CSG, la CRDS ou la Casa ne sont plus déduites de la pension. Vous devez toujours vous acquitter d’une cotisation d’Assurance maladie de 3,2%, qui n’ouvre pas à des droits. Et vous ne percevrez plus les aides financières soumises à la condition de résidence en France comme l’ASPA ou l’ASI.