14 juin 2018

Que propose Macron pour les retraités ?

Depuis toujours, de nombreuses réformes ont été instaurées pour apporter du changement dans le système des retraites. Le président de la république actuel, Emmanuel Macron, propose dans son programme de mettre en place une nouvelle réforme des retraites. En effet, les règles de calcul des pensions seront les mêmes quel que soit le régime pour instaurer un nouveau système universel. L’élaboration du projet est en cours et prendra du temps. Néanmoins, le président Macron souhaite finaliser les textes avant l’été 2019. La réforme n’entrera donc pas en vigueur tout de suite. L’application du nouveau système se fera progressivement, comme le fait que les conditions de départ d’un contribuable à moins de 5 ans de la retraite à la date d’entrée en vigueur ne seront pas modifiées. Pour d’autres points, la transition se fera peu à peu.

Le calcul actuel de la retraite du régime général d’un salarié est la multiplication du salaire annuel moyen perçu par celui-ci au cours de sa carrière par un taux de liquidation. Ce taux peut varier selon le nombre de trimestres cotisés. Le président Macron souhaite remplacer ces méthodes de calcul et modifier le concept de trimestres cotisés par un nouveau dispositif. Différentes options sont alors à considérer, dont la retraite par points ou à points. Avec cette option, le montant de la pension sera calculé à partir du nombre de points acquis par le salarié au cours de sa carrière. Cette solution est à l’image des règles existantes du régime de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO. Il y a également l’option du compte notionnel. Elle consiste à créer un compte virtuel où les cotisations retraites versées sont enregistrées. Le total de la somme versée au cours de la carrière sera divisé par le nombre d’années théoriques de vie restantes du retraité. Ce nouveau système dissoudra alors les notions d’annuité et de retraite à taux plein. En revanche, le taux de cotisation de chaque régime sera conservé. Chacun versera le montant correspondant à son statut.

Plus vous cotisez, plus le montant de votre retraite sera important. Le principe d’un régime par répartition demeurera également inchangé. Les cotisations versées par les travailleurs en activité continueront à payer les pensions des retraités au même moment. Actuellement fixé à 62 ans, l’âge légal de départ à la retraite ne sera pas augmenté par le président Macron. Le programme devra encore prendre en compte d’autres paramètres lors de la mise en œuvre de ce projet, tels que la pénibilité, les régimes spéciaux et la carrière longue. Bien que la mise en place du projet demeure très complexe, le gouvernement a déjà modifié le régime fiscal des retraites en augmentant la CSG prélevée sur les pensions versées.