24 août 2018

Ai-je droit aux aides sociales à la retraite ?

Après le bilan de votre carrière professionnelle et l’estimation de votre retraite, vous constatez que votre pension est un peu juste. Il sera difficile de vivre confortablement sans aides supplémentaires. Rassurez-vous, les retraités peuvent prétendre à de nombreuses aides sociales en fonction de leur situation. Que vous décidiez de vivre seul dans votre domicile ou d’aller en maison de retraite, il existe des aides financières et divers types de subventions conçus pour vous aider à améliorer vos conditions de vie une fois à la retraite. Vous pouvez donc cumuler votre pension de retraite avec ces allocations. Mais quelles sont-elles ?

Les aides pour compléter votre pension de retraite

Dans l’optique de soutenir les personnes parvenues au grand âge et ayant de faibles ressources, les pouvoirs publics attribuent différentes sortes d’aides pour couvrir vos dépenses de santé, de logement ou assurer votre autonomie.

  • Des aides à la santé

En fonction de votre situation personnelle, vous pouvez avoir droit à l’une des deux aides financières suivantes :

La CMU-C ou couverture maladie universelle complémentaire

Il s’agit d’une protection complémentaire santé gratuite. Elle est accordée aux personnes âgées résidant en France et dont les ressources ne dépassent pas certains plafonds : 8 810,00€ par an pour une personne seule et 13 215€ pour une personne en couple. Elle est valable pour une année et la demande doit être renouvelée chaque année. Si vos ressources annuelles sont supérieures aux plafonds, vous pouvez peut être droit à une autre aide : l’ACS.

L’ACS ou Aide à la Complémentaire Santé

L’ACS est une aide financière à l’acquisition d’une couverture maladie complémentaire. Elle vous permet de profiter d’une réduction sur le prix de votre contrat d’assurance complémentaire maladie. Si vous avez plus de 60 ans, vous avez droit à une réduction de 550€. Elle est aussi est soumise à des conditions de ressources. Pour une personne vivant seule, le plafond de ressources annuelles est fixé 11 670€, pour une personne vivant en couple, il est fixé à 17 508€. Si les revenus de 12 mois avant votre demande ne dépassent pas ces plafonds, alors vous avez droit à l’ACS.

  • Des aides au logement

Les personnes à la retraite peuvent prétendre à l’APL ou l’ALS (aides non cumulables) pour alléger leurs dépenses de logement si elles remplissent les conditions nécessaires. Elles ont également droit à des aides financières lorsqu’elles font des travaux d’aménagement dans leurs domiciles.

L’APL ou Allocation Personnalisée au Logement

Un retraité au revenu modeste a droit à l’APL si ses ressources et celles des personnes vivant dans le logement ne dépassent pas les plafonds publiés par la caisse d’allocations familiales (CAF) ou la mutualité sociale agricole (MSA). En cas de location, le logement ou l’établissement doit faire l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’État. Si le retraité est propriétaire emprunteur, il doit avoir souscrit un prêt conventionné.

L’ALS ou Allocation au Logement Social

Si vous ne satisfaites pas aux conditions d’attribution de l’APL, vous pouvez prétendre à l’ALS, les deux aides n’étant pas cumulables entre elles. L’ALS permet aux personnes âgées de réduire leurs dépenses de logement aussi bien à domicile qu’en établissement. Les conditions pour en bénéficier sont presque identiques à l’APL. Mais ici, le logement (pour les locataires ou résidents) n’a pas besoin d’être conventionné.

L’ASH ou Aide Sociale à l’Hébergement

L’ASH assure la prise en charge d’une partie ou de la totalité des frais liés à l’hébergement d’une personne âgée. Le bénéficiaire doit avoir plus de 65 ans, être résident en France et avoir des revenus inférieurs au montant des frais de l’hébergement. Elle doit également résider en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad), ou en unité de soins de longue durée (USLD), ou résidence autonomie (ex logement-foyer), habilité à recevoir des bénéficiaires de l’ASH. Cette aide est versée par les services du département.

D’autres aides au logement

Il y a d’autres types d’aides financières dont vous pourrez bénéficier pour financer votre projet si vous voulez effectuer des travaux chez vous. En fonction de votre mairie et de votre département, il est aussi possible d’obtenir une exonération des impôts locaux, des crédits d’impôts pour des travaux d’aménagement ou d’isolation. Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite, de l’Agence Nationale de l’Habitat ou de votre mairie pour en savoir plus.

  • Les aides sociales aux personnes âgées

D’autres prestations s’adressent aux personnes à l’âge de la retraite afin d’améliorer leurs conditions de vie.

L’ASPA ou Allocation de Solidarité aux Personnes Agées

Cette allocation s’adresse aux seniors ayant de faibles revenus afin de leur assurer un niveau minimum de ressources. C’est une prestation mensuelle accordée aux retraités avec un revenu modeste. Vous y avez droit dès 65 ans ou dès 60 ans sous certaines conditions. Cette prestation est également soumise à des conditions de ressources. L’ASPA est versée par la Carsat ou la MSA pour ceux qui dépendent du régime agricole.

L’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie

Cette aide est octroyée par les services du département aux personnes âgées sous conditions d’âge et de perte d’autonomie. Elle peut couvrir une partie ou la totalité des dépenses nécessaires pour vous permettre de rester à votre domicile ou financer une partie du tarif dépendance de l’établissement médico-social (notamment un Ehpad) où vous êtes hébergé.

Pour terminer, les retraités ont droit à des aides financières en maison de retraite, à l’aide-ménagère du département ainsi qu’à certains avantages fiscaux qu’ils restent dans leur domicile ou aillent dans une maison de retraite. Les conditions d’attribution sont néanmoins variables et certaines prestations ne peuvent être cumulées. Contactez votre caisse de retraite pour connaître les allocations qui peuvent répondre à vos besoins.