24 août 2018

Quels sont les avantages pour les mères de famille ?

Avoir des enfants a toujours des répercussions significatives dans la carrière professionnelle des parents, mais plus particulièrement dans celle des femmes. Heureusement, le régime général de la retraite tient mieux compte de la maternité de nos jours. Il accorde plus d’avantages retraite aux mères de familles. Si à l’approche de votre retraite, vous vous demandez quels sont les trimestres auxquels vos enfants vous donnent droit, sachez que vous pourrez bénéficier de deux formes de bonus: l’attribution de trimestres de cotisation et la majoration de pension.

Plusieurs avantages retraite pour les mères de famille

Avec les lois récentes portant sur les réformes retraites, les femmes doivent atteindre l’âge légal de départ entre 60 à 62 ans et avoir cotisé pendant un nombre minimum de trimestres selon son année de naissance pour toucher une retraite à taux plein. Ses avantages retraite dépendront du nombre de ses enfants, de leur date de naissance et de certaines autres conditions.

8 trimestres de majoration en cas de naissance

La grossesse et l’accouchement vous donnent droit à un total de 4 trimestres comptabilisés. Mais vous pouvez aussi bénéficier de 4 trimestres au titre de l’éducation donnée à vos enfants. Au total, vous pouvez bénéficier de 8 trimestres de majoration par enfant. Ces droits dépendent cependant de l’année de naissance de l’enfant.

– pour la maternité : avant 2014, le régime général valide le trimestre civil de l’accouchement pour la retraite. A partir de 2014, chaque trimestre comptabilisé équivaut à une période de 90 jours d’indemnités journalières perçues au titre de la maternité.

– pour l’éducation de l’enfant : avant 2010, les 4 trimestres sont accordés automatiquement à la mère sauf si l’enfant a été élevé par le père. A partir de 2010, les 4 trimestres reviennent à la mère sans déclaration des parents mais le père et la mère peut se départager le bonus à l’amiable ou laisser la répartition à la caisse d’épargne retraite. Cette majoration est valable dans le cas d’une adoption.

Jusqu’à 12 trimestres comptabilisés en cas de congé parental

Si la mère prend un congé parental, elle peut également bénéficier d’une majoration égale à la durée du congé, dans la limite de 12 trimestres ou 3 ans. En d’autres termes, tous les trimestres passés en congé parental seront validés. Attention, cette majoration n’est pas cumulable avec les 8 trimestres ci-dessus. C’est le montant le plus avantageux qui sera retenu. Tous les trimestres de la période du congé parental sont pris en compte pour la retraite.

Des trimestres de majoration en plus pour les mères d’enfants handicapés

Si un des enfants est handicapé, la mère comme le père peuvent demander un trimestre de majoration par période de 30 mois, dans la limite de 8 trimestres au titre de l’éducation de l’enfant. Il faut toutefois que l’enfant soit atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80 % et que son handicap ouvre droit soit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et à son complément, soit à cette même AEEH et à la prestation de compensation du handicap (PCH).

La majoration de pension

Si vous avez eu trois enfants ou plus, votre caisse de retraite de régime général vous octroie une majoration de 10 % sur votre pension. De même, si vous avez élevé des enfants pendant au moins 9 ans avant leur seizième anniversaire.

Les retraites complémentaires accordent aussi un bonus aux mères de familles à partir de 3 enfants élevés. Tous les points cumulés à partir de 2012 sont alors majorés de 10 %.

Une pension de vieillesse au taux plein dès 60 ans

Les mères de famille ayant élevé au moins 3 enfants, réuni 120 trimestres d’assurance, et exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins 5 ans au cours des 15 années précédant la demande de pension peut partir à la retraite dès 60 ans avec une pension de vieillesse au taux plein.