24 août 2018

Comment diminuer l’impact du travail à temps partiel sur ma retraite ?

Selon une étude récente, 18% des Français travaillent à temps partiel, dont 30% sont des femmes contre 7% pour les hommes. Le travail à temps partiel a une incidence considérable sur le montant de la retraite. Toutefois, il existe des moyens de compensation des dégâts. En effet, toutes les heures travaillées et toutes les cotisations validées sont prises en compte pour déterminer le montant de la retraite et intègrent le calcul du salaire annuel moyen. En revanche, les heures supplémentaires, les 35 heures révolues et les allègements Fillon ne seront pas considérées pour surcoter la retraite.

Les conséquences des travaux à temps partiel sur la retraite

Pour les personnes qui ont travaillé à temps partiel, les droits de retraite sont définis à partir d’une base plus faible par rapport à celles qui ont travaillé à temps plein durant leur carrière. La durée d’assurance est réduite au prorata du temps de travail effectué. Dans le régime de base, les trimestres accumulés sont calculés dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité social, qui est de 3 031 € par mois pour les salariés à temps plein. Mais pour ceux qui ont effectué un travail à temps partiel, ce plafond est proratisé et ne représente que la moitié du plafond précédent, soit 1 515 €. Si vous avez travaillé 4 jours sur 5, le plafond est proratisé à 4/5, avec un montant total de 2 425 €. Rappelons que ce sont ces plafonds réduits qui serviront pour déterminer votre salaire annuel moyen.

Dans le régime complémentaire (Arrco er Agirc), les règles sont à peu près les mêmes : les travailleurs à temps partiels ne bénéficient que de la moitié des points de retraite complémentaires. En outre, le travail à mi-temps, le plus souvent, ne parvient pas à remplir les quatre trimestres pour une année, car il faut avoir cotisé l’équivalent de 200 fois le Smic horaire (soit 1 844 €) pour valider un trimestre. Ceux qui ne travaillent que pendant une quinzaine d’heures par semaine, soit environ 54h par mois, ne peuvent valider que 3 trimestres en une année. Il est donc clair que le montant du revenu de retraite fera l’objet d’une décote plus ou moins considérable pour les personnes ayant travaillé à temps partiel durant la majeure partie de leur carrière.

Comment limiter les conséquences du travail à temps partiel sur la retraite ?

Afin de pallier la minoration de votre revenu de retraite dû au travail à temps partiel sur plusieurs années, une solution se présente. Cette option nécessite l’accord de votre employeur car il s’agit de négocier pour pouvoir cotiser sur une base à temps plein. Si vous obtenez cet accord, vos revenus ainsi que vos points pour le régime complémentaire seront calculés sur une base équivalente à un temps plein. Il est toutefois à noter que si votre cotisation est calculée sur une base à temps plein, votre salaire net diminuera en conséquence sauf si votre employeur accepte de compenser la différence. La surcotisation sera donc retirée de votre salaire net. Il faut également que cette palliation soit versée au titre d’un salaire annuel suffisamment élevé qui pourra compter parmi les 25 meilleures années de rémunération.