24 août 2018

Comment est calculée ma retraite complémentaire ?

Comme son nom l’indique, la retraite complémentaire vient compléter votre retraite de base. Au cours de votre vie active, vous êtes affilié à un ou plusieurs régimes de retraite complémentaire où vous acquérez des points de retraite par le biais de cotisations patronales et salariales. Ces régimes complémentaires sont nombreux, comme l’AGIRC ou Association générale des institutions de retraite des cadres (pour les cadres) et l’ARRCO ou Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (pour les non-cadres) pour les salariés du secteur privé, la retraite des fonctionnaires pour les régimes spéciaux et les salariés du secteur public, le RSI ou Régime social des indépendants pour les artisans, commerçants et travailleurs indépendants, la MSA ou Mutualité sociale agricole pour les travailleurs agricoles et la CIPAV ou Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse pour les professions libérales.

Tous les ans, ces régimes complémentaires attribuent une valeur aux points qu’ils vous donnent. C’est cette valeur qui vous permet de faire le calcul de votre pension de retraite complémentaire en convertissant les points en Euros. Ainsi, vous aurez le montant de votre pension de retraite complémentaire. Plus précisément, vous multipliez le nombre de vos points par la valeur du point pour avoir une estimation du montant de votre retraite complémentaire. Vos nombres de points et la valeur du point peuvent être consultables en ligne sur le site de votre régime dans votre espace personnel. Même s’il y a eu un moment où vous n’avez pas exercé une activité professionnelle parce que vous étiez malade, invalide ou au chômage, des points vous sont toujours attribués.

Tout comme le régime de base, au jour de votre départ à la retraite, vous pourrez obtenir une retraite complémentaire à taux plein si vous remplissez les deux conditions suivantes : vous devez atteindre l’âge légal de départ à la retraite et vous devez avoir cotisé le nombre de trimestres requis. Au cas où vous ne remplissez pas l’une de ces conditions, une décote sera appliquée sur votre retraite complémentaire. Le montant de la décote de la retraite complémentaire est calculé en fonction du nombre de trimestres manquants et du délai en cas de départ avant l’âge légal pour avoir le taux plein.