2 août 2018

Quel est le montant d’une retraite à taux plein ?

Profiter d’une retraite confortable n’est pas le fruit du hasard. La situation de ceux qui s’y sont bien préparés démontre bien la différence avec ceux qui ne se sont souciés que tardivement. Pour mener à bien la préparation de la retraite, il est important de bien s’informer. La retraite de base est limitée par un plafond (montant maximum) et un plancher (montant minimum).

Définition de la retraite à taux plein

La retraite à taux plein est une pension bénéficiant du taux maximal de calcul de retraite lorsque la durée d’assurance requise (déterminé en fonction de la date de naissance de l’assuré) est respectée dans son intégralité. Si le salarié a rempli le nombre de trimestres pour cotiser, il obtiendra la retraite à taux plein. Cette pension à taux plein représente 50% du salaire annuel moyen calculé à partir des 25 meilleures années de rémunération de l’assuré. Dans le cas où le nombre de trimestres cotisé n’est pas respecté, la pension subira une décote selon un coefficient du proratisation sur le nombre de trimestres manquants. Si le salarié a poursuivi sa carrière au-delà de l’âge légale pour le départ à la retraite (62 ans), sa pension sera surcotée. L’âge maximum pour travailler est fixé à 70 ans. Le montant de la pension de la retraite dépend donc du nombre de trimestres cotisés (160 à 172), du salaire annuel moyen et de l’âge de départ à la retraite.

Le montant maximum

Le montant maximum de la retraite de base dans les régimes alignés représente 50% du plafond annuel de la sécurité sociale. Cette somme correspond à 1 160,04 € par mois, soit 19 866 € par an pour 2017/2018. Il est à noter que le montant de cette pension est soumis à une revalorisation selon le coefficient de revalorisation PASS chaque année.

Le montant minimum

Le montant minimum de la retraite de base, appelé « minimum contributif », est fixé à 634,66 € par mois, soit 7 615,94 € par an pour l’année 2017/2018. Lorsque l’assuré a complété au moins 120 trimestres cotisés dans le régime général, le minimum contributif est majoré à 693,51 € par mois, soit 8 322,13 par an.

Il existe toutefois des majorations de la durée d’assurance établies depuis la réforme de 2010 pour certaines situations spécifiques, à savoir : la majoration maternité, la majoration éducation et la majoration adoption. La durée de l’assurance peut aussi être majorée dans le cadre du C2P (Compte Professionnel de Prévention) depuis le 1er octobre 2017.