2 août 2018

Quelle retraite pour un salaire de 2 000 euros ?

D’après le ministère des Affaires sociales français, 15,6 millions de personnes bénéficiaient de la pension de retraite en 2013, tous les régimes confondus. Ce chiffre connaît une augmentation plus ou moins significative tous les ans. Parmi ces retraités, environ 1,6 millions d’individus se trouvent à l’étranger. Plus de 13,5 millions sont allocataires du régime général des salariés privés (CNAV), tandis que 2,5 millions appartiennent au régime agricole salariés (MSA), et le reste, soit 2,2 millions, font partie de la fonction publique. Le montant moyen de la retraite perçu est de 1 306 € par mois. Pour les retraités ayant effectué une carrière complète, le montant grimpe à 1 730 €.

La pension retraite constitue le premier poste de dépense de l’allocation sociale car il représente presque un septième du PIB. Près de 307,5 milliards d’euros sont versées aux retraités chaque année. Les prestations liées à la retraite ont été revalorisées de 1,3% et l’indice des prix a augmenté de 0,69% en 2013. La pension des retraités à partir de 66 ans augmente de génération en génération. C’est pourquoi les personnes nées en 1947 perçoivent un montant de 11% de plus que celles nées en 1938.

En général, le montant de la pension de retraite à taux plein représente 50% du salaire annuel de base calculé à partir des 20 à 25 meilleures années de rémunération. Ce montant, aussi appelé « taux de remplacement », varie selon les statuts et le niveau des revenus d’activité. Il est déduit à partir des cotisations prélevées pendant les trimestres accumulés. Les cotisations de retraite sont plafonnées sur une partie du salaire, sachant que le plafond diffère d’un régime à un autre. Les cadres doivent s’attendre à une forte baisse de revenu, car plus la carrière est ascendante, plus le taux de remplacement sera faible. La retraite de base est plafonnée à la moitié du plafond annuel de la Sécurité sociale, et son montant maximal est à peu près le même pour tous, car il est situé à entre 42 et 55% du plafond annuel de la Sécurité sociale.

Avec un salaire de 2 000 €, vous devez donc tabler votre retraite de base à environ 1 300 € par mois au maximum à condition que vous ayez respecté la durée d’assurance requise. En ce qui concerne les retraites complémentaires qui viendront s’additionner à la somme précédente pour les salariés dans le secteur privé et les travailleurs opérant dans le secteur agricole, il suffit de multiplier les points que vous avez accumulés avant votre départ à la retraite. Pour ce faire, vous devez retenir le nombre de points obtenus au cours de la dernière année qui figure sur votre relevé de points, et multiplier ce chiffre par le nombre d’années qui restent avant votre départ à la retraite.