24 août 2018

Qu’est-ce que la retraite progressive ? Comment en bénéficier ?

La retraite progressive est une option qui vous propose l’avantage de faciliter la transition entre votre vie active et votre retraite. Le principe de ce dispositif vous permet de poursuivre votre activité professionnelle à temps partiel et de continuer à cotiser pour accumuler vos droits de trimestres, tout en percevant une partie de votre pension de retraite (de base et complémentaires).

Elle est accessible aux salariés du régime général et agricoles, aux exploitants agricoles, aux artisans et aux commerçants. Le montant de la pension progressive correspond à la fraction du montant de votre pension provisoire en fonction de vos droits acquis au moment de votre demande. Vous pourrez bénéficier de ce dispositif à partir de vos 60 ans. Vous devrez aussi justifier d’une durée d’assurance d’au moins 150 trimestres dans tous les régimes de base confondus. Enfin, la réduction de votre temps de travail devra être comprise entre 40 % et 80 % de la durée légale ou conventionnelle imposée par votre entreprise ou votre profession. Ces conditions varient encore selon chaque régime. Si vous êtes un salarié du régime général ou un salarié agricole, vous percevrez une pension égale à la réduction du temps de travail hebdomadaire. Votre durée de travail ne pourra pas excéder le 4/5 de temps ni être en dessous de 2/5. Si au moment de votre passage en retraite progressive, vous ne remplissez pas la durée d’assurance requise, votre pension subira une décote. Le régime complémentaire est également concerné par la retraite progressive avec les mêmes conditions, mais des demandes séparées. Si vous êtes un artisan ou un commerçant cotisant dans le régime social des indépendants, votre pension sera égale à la réduction de votre revenu annuel. Pour établir cette réduction, le revenu à la baisse de l’activité sera comparé aux revenus des 5 dernières années. La retraite progressive touche à la fois la pension de base et la pension complémentaire avec une seule demande à adresser à la SSI. Si vous êtes un exploitant agricole cotisant à la mutualité sociale agricole, la réduction d’activité sera calculée en fonction du pourcentage de réduction de la surface exploitée ou de la cession de parts sociales, ou du temps de travail annuel.

La seule demande à déposer à la MSA suffira pour la pension de base et la pension complémentaire. La retraite progressive sera interrompue dès que vous reprendrez votre activité à plein temps et vous ne pourrez plus y prétendre par la suite. Si votre temps de travail évolue, n’oubliez pas de le signaler à votre caisse de retraite afin de percevoir la pension adaptée à votre nouvelle situation. À votre départ en retraite définitive, le montant de votre pension sera recalculé en tenant compte des trimestres et des droits que vous avez acquis au cours de votre retraite progressive.