27 juin 2021

Préparez votre retraite avec un achat de maison en résidence senior

La retraite se prépare dès la cinquantaine ou même la quarantaine. L’achat d’un logement – maison indépendante de plain-pied, studio ou appartement avec deux ou trois pièces – dans une résidence senior est une solution intéressante. Avec cette acquisition, vous avez d’ores et déjà une habitation confortable dans laquelle vous mènerez une vie de retraité épanouissante, que vous pourrez préparer en partie grâce aux revenus locatifs du logement.

Prendre environ 10 ou 20 ans pour préparer la retraite

Il est important qu’à 40 ou 50 ans vous commenciez à réfléchir à votre prochaine vie de retraité. Parlez avec votre compagne notamment des moyens qui vous permettront de vivre confortablement quand vous aurez quitté le monde du travail. Si vous estimez qu’épargner sur vos revenus actuels ne suffit pas, vous pouvez toujours investir dans une maison ou un appartement situé dans une résidence senior.

L’achat maison dans résidence senior est un investissement prometteur en termes de rendement locatif. Les quadras et quinquas qui franchissent le Rubicon peuvent en effet compter sur les recettes locatives – qui sont largement défiscalisées – pour couvrir en partie les mensualités de leur emprunt ainsi que diverses charges comme les frais d’assurance ou le coût de l’amortissement du bien.

Au-delà des avantages financiers et fiscaux, l’opération vous permet d’acquérir dès à présent une habitation dans laquelle vous et celui ou celle que vous aimez profiterez de votre retraite.

La gestion locative prise en charge par la résidence senior

La plupart des acquéreurs investissement dans des habitations situées dans une résidence gérée. La structure prend ainsi en charge la gestion locative des maisons ou appartements. En confiant une telle tâche, chronophage et potentiellement complexe, les propriétaires bénéficient d’une grande tranquillité d’esprit.

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

L’achat maison dans résidence senior est une idée qui séduit de nombreux Français parce qu’il est possible d’alléger considérablement la fiscalité locative.

En adoptant le statut de loueur en meublé non professionnel, vous avez le choix entre deux régimes avantageux. Le premier, le régime de micro-BIC (bénéfices industriels et commerciaux), permet de déduire la moitié des recettes locatives de la base imposable.

Le second, le régime réel simplifié, permet de récupérer la TVA dont vous vous serez acquitté lors de l’acquisition du bien. Il permet en outre de déduire de l’assiette fiscale l’ensemble des charges, dont les intérêts d’emprunt, les frais d’assurance, le coût de travaux d’amélioration… Sont aussi considérées comme charges déductibles les coûts des amortissements.