1 août 2018

Combien touche une infirmière à la retraite?

Les infirmiers peuvent travailler soit pour leurs propres comptes dans un établissement privé soit dans un établissement public hospitalier. Ainsi, le calcul du montant de leur pension de retraite de base peut varier selon leurs secteurs d’activité.

En fonction de chaque secteur d’activité, il existe une caisse qui régit la retraite des infirmiers. Pour les infirmiers à titre libéral, c’est la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, pédicures-podologues, Orthophonistes et orthoptistes ou CARPIMKO qui gère la retraite. La détermination de la pension d’un infirmier libéral se fait en suivant la formule suivante :

Valeur du point pour l’année en cours x Nombre de points acquis x Taux de liquidation

Il est à noter que la valeur d’un point est estimée à 0,5620 €.

Afin de bénéficier de ce montant, il est cependant nécessaire pour un infirmier libéral de valider un minimum de durée d’assurance.

Quant à la retraite complémentaire, le montant de la pension est calculé de la façon suivante :

Nombre de points acquis x Valeur du point x Taux de liquidation

Pour les infirmiers salariés, c’est le régime général de la sécurité sociale qui assure la gestion de leur retraite. Ce groupe concerne les infirmiers qui perçoivent un salaire venant d’un organisme public ou privé et ceux qui travaillent comme agents de la fonction publique territoriale.

Pour avoir le montant de la pension, il faut suivre la formule suivante :

Taux x Salaire annuel moyen x (Nombre de trimestres effectués / Nombre de trimestres requis)

Ici, le Salaire Annuel Moyen ou SAM est défini en fonction de la moyenne des salaires bruts qui ont été soumis à des cotisations durant une période définie par la loi. La pension maximale peut être atteinte quand le taux plein est de 50 %.

La retraite complémentaire des infirmiers salariés est gérée par deux types de caisses. L’IRANTEC ou Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l’Etat s’occupe de la retraite de ceux qui travaillent au sein d’un organisme public tandis que l’ARRCO ou Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés gère celle des infirmiers exerçant dans le secteur privé. L’AGIRC ou Association Générale des Institutions de Retraite Complémentaire des Cadres peut faire son intervention dans le cas où la personne concernée possède le grade d’un cadre.

Pour le calcul de la retraite complémentaire, la formule est la suivante :

(Assiette de cotisation x Taux d’acquisition des points) / Prix d’un point du salaire de référence

La dernière catégorie concerne les infirmiers de la Fonction Publique Hospitalière dont la retraite est principalement gérée par la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales et de la Fonction Publique Hospitalière ou CNRACL.

Le montant de la pension est défini comme suit :

(Traitement brut indiciaire x 75 % x Nombre de trimestres acquis) / Nombre de trimestres nécessaires pour l’obtention d’une pension à taux plein

Pour la détermination de la retraite complémentaire, la formule suivante est appliquée :

Nombre de points x Valeur du point x Coefficient de majoration

Dans certains cas particuliers, il est possible d’effectuer des achats de points pour augmenter le montant de sa retraite complémentaire. Afin d’en bénéficier, vous pouvez vous renseigner auprès de votre caisse de retraite pour plus d’informations.