14 mai 2019

La loi Pinel à Toulouse

La ville de Toulouse amasse les titres et se démarque des autres villes françaises de par une architecture imprégnée d’histoire et de charme,lui ayant valu sa qualification de « ville rose ».Elle se propulse petit à petit sur le podium des villes françaises les plus peuplées, un des principaux critères qu’un investisseur immobilier se doit de vérifier pour espérer une éventuelle rentabilité.

Mille et une raisons d’investir en immobilier locatif à Toulouse

Sa croissance démographique joue énormément en sa faveur puisqu’elle détient actuellement la première place des villes attirant le plus grand nombre d’investisseurs en tout genre. En seulement cinq années, entre 2009 et 2014, les statistiques démontrent une très considérable croissance de 5.9% de sa population. D’ici 2020, elle aura été sacrée « 3ème ville française sur le plan démographique ». Tout cela n’est autre que la preuve d’une économie en bonne santé.

Elle jouit également de la seconde position en ce qui concerne les villes intéressant le plus d’étudiants. Il est à noter qu’en 2015, 130 177 étudiants par an ont été enregistrés et un accroissement d’environ 15 500 en plus est attendu jusqu’en 2020 selon l’Académie de Toulouse. De qualité incomparable, ses universités les plus réputées sont : Le Capitole, Le Mirail et Paul Sabatier ; sans oublier les Grandes Ecoles d’envergure européenne telles que : Toulouse Business School ou encore ENAC et ENSEEIHT.

L’insertion des jeunes diplômés est d’autant facilitée par la présence de grandes firmes internationales telles que : Airbus, ATR, EADS, Continental, Thales … Plusieurs centres de recherches y sont autant implantés, à l’instar de Météo-France, Aerospace Valley ou Oncopole pour les recherches ayant trait au cancer. De plus, 2 000 nouvelles entreprises et sociétés viennent compléter la liste de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de Toulouse chaque année.

Ayant pour but de figurer parmi les patrimoines mondiaux de l’UNESCO, l’autorité locale a mis en place divers projets qui accentueraient davantage l’attrait vis-à-vis de Toulouse. D’un côté, il y a l’Euro Grand Ouest et le Grand Parc Garonneet de l’autre côté, la ville de Toulouse emprunte les talents du grand urbaniste catalan Joan Busquets pour une grande rénovation du centre-ville. Pour le secteur touristique, le territoire toulousain dispose d’une multitude d’histoires à découvrir, n’en citant que le Canal du Midi, le cloître des Jacobins, la Cathédrale d’Abi ou en la grotte préhistorique Pech Merle. Sa richesse gastronomique est tout aussi immanquable.

Dans la découverte de cette belle ville rose, ses résidents auront droit à un large choix quant au transport. Elle est servie par 80 lignes de bus, une ligne de tramway et 2 lignes de métro auprès desquelles s’ajoute une troisième, opérationnelle d’ici 2025.

A première vue, cet ensemble conditionne merveilleusement bien un investissement immobilier. S’il existe une chose dont les étudiants, les touristes, les cadres ou encore les chercheurs ont besoin en premier, c’est bien d’un endroit où se loger. Et grâce à la Loi Pinel, devenir promoteur immobilier locatif en ce sens ne sera que plus facile et surtout profitable.

 

L’application de la Loi Pinel à Toulouse

Il y a deux ans, c’est-à-dire en 2017, l’ensemble de la métropole toulousaine enregistre un étonnant essor de 22% du secteur immobilier. Dans ce pourcentage, 73% des promoteurs ont décidé de sauter le pas grâce à l’adoption de la Loi Pinel. Avant la mise en application de cette loi en 2013, 4 627 nouveaux logements ont été construits, une réalité qui a fait bousculer les investisseurs. Qui plus est, environ 54% des Toulousains vivent en location, une vraie aubaine pour les investisseurs locatifs.

En moyenne, le prix de vente d’un bien immobilier neuf tourne autour de 3 720 € par mètre carré contre 2 500 € s’il agit d’un ancien à rénover.

Les quartiers tels que Minîmes, Borderouge ou Cartoucherie (un nouveau quartier écologique) peuvent voir des rendements locatifs d’environ 3.4%. D’ailleurs, il y a bien une raison pour qu’ils soient autant prisés.

Appartenant à la zone Pinel B1, tout propriétaire est donc tenu de respecter un plafond locatif de 10.07 € par mètre carré. Pareillement, tout locataire est soumis à un plafond mensuel de revenus de :

  • Une personne : 30 151 euros
  • Un couple : 40 265 euros
  • Une personne ou un couple avec 1 personne à charge : 48 422 euros
  • Une personne ou un couple avec 2 personnes à charge : 58 456 euros
  • Une personne ou un couple avec 3 personnes à charge : 68 766 euros
  • Une personne ou un couple avec 4 personnes à charge : 77 499 euros

Plus 8 646 euros en sus pour chaque personne à charge supplémentaire, bien évidemment par mois.