24 août 2018

Pourquoi investir en immobilier à la retraite ?

Les revenus de la retraite est relativement inférieur au revenu annuel moyen durant la carrière professionnelle. Le montant est bas, surtout pour les personnes qui ne perçoivent pas le taux plein. Il est donc important de prévoir un complément de revenus afin de pallier la baisse de ressources et de profiter ainsi d’une retraite plus confortable. Parmi les différentes options, investir dans un bien immobilier reste une valeur sûre.

L’immobilier : le meilleur placement pour la retraite

La retraite se prépare bien à l’avance, vous l’aurez bien compris. Plus tôt on s’y consacre, plus vos futurs revenus vous permettront de mener une vie paisible et confortable. Le meilleur placement retraite reste l’investissement immobilier, car il assure un revenu complémentaire et régulier. L’achat d’un bien immobilier destiné à la location doit être effectué pendant que vous êtes encore en activité. Si vous parvenez à devenir propriétaire d’un bien immobilier plus tôt, le loyer perçu vous permettra de rembourser plus facilement les échéances de prêt. Vous pouvez également occuper la résidence acquise pendant votre retraite afin d’éviter les dépenses en termes de loyer. Sinon, vous pouvez aussi envisager de revendre le bien immobilier afin de récupérer le capital et l’utiliser à bon escient pour profiter d’une vie plus sereine pendant votre retraite. Investir pour devenir propriétaire d’un bien immobilier est donc conseillé pour mener une retraite future paisible, même si le coût de cet investissement peut grandement affecter votre revenu actuel. Pour que le remboursement n’affecte pas vos revenus futurs, choisissez un délai qui ne va pas au-delà de la date de votre départ à la retraite.

Y-a-t-il des inconvénients ?

Il peut arriver que le marché locatif soit peu dynamique dans certaines localités. Il vaut mieux donc choisir les zones où les demandes de location ou d’achat sont importantes même si le coût est un peu plus élevé. Un autre inconvénient relève du domaine des impôts car les loyers sont imposés comme un revenu foncier. Les frais d’acquisition sont nombreux (droit de mutation, notaire…), et les dépenses liées aux travaux de réparation ainsi que les coûts d’entretien sont aussi importants. Quoiqu’il en soit, l’acquisition d’un bien immobilier assure des économies qui perdurent après la retraite, car même si vous choisissez de ne pas en tirer profit, il constituera un capital et un patrimoine pour vos héritiers.