24 août 2018

Quelle épargne retraite choisir ?

Avec l’âge, les dépenses liées à la santé peuvent augmenter alors que les ressources diminuent. Arrivé à l’âge de la retraite, c’est-à-dire vers 60 ans, l’on se retrouve généralement avec un revenu qui ne représente qu’environ 50% du salaire annuel moyen calculé sur les 25 meilleures années de rémunération. Evidemment, ce montant ne suffit pas toujours à maintenir une qualité de vie confortable. C’est pour cela qu’il est important de préparer le plus tôt possible la retraite. Quand on parle de « préparer la retraite », l’on évoque surtout les différents placements et investissements qui génèrent des revenus supplémentaires plus ou moins importants. Ces placements formeront un capital qui vous permettra de vivre plus paisiblement votre troisième âge, mais constitueront aussi un patrimoine que vous léguerez à vos héritiers.

Pourquoi l’assurance vie est le placement préféré des français ?

L’assurance vie associe une grande flexibilité et une fiscalité avantageuse qui font d’elle un placement idéal pour la transmission et l’accumulation de l’épargne. Le principe est simple : le souscripteur verse des primes qui constituent l’épargne. Aucun montant minimum ni aucune fréquence de versement n’est imposé. Le souscripteur peut retirer de l’argent sur le fond investi à tout moment, que ce soit en partie ou en totalité. Mais ce qui plait aussi avec l’assurance vie, c’est qu’elle peut prendre différentes fonctions : placement d’argent, financement des études des enfants, préparer la retraite, réalisation d’un projet, construction d’un logement… L’assurance vie propose des contrats libres, c’est-à-dire qui n’ont pas de durée légale définie.

Les produits de retraite supplémentaires

Le Perp ou plan d’épargne retraite est la solution idéale si vous êtes fortement imposé car il vous permet d’épargner pendant vos années de carrière pour percevoir un complément de revenus pendant votre retraite, sous la forme d’une rente viagère. Il est aussi possible de récupérer un capital allant jusqu’à 20% de l’épargne pour financer un projet ou investir dans une autre forme de placement. Le Perp bénéficie d’un avantage fiscal dans la mesure où votre revenu imposable sera déduit jusqu’à 10%. Le capital plus valu issu de cette capitalisation n’est pas soumis aux prélèvements sociaux.

Le contrat Madelin est l’option idéale pour les travailleurs non-salariés car il génère une déduction fiscale (sous conditions) des cotisations versées par le travailleur pour former une retraite supplémentaire. La retraite est donc financée en partie par l’économie d’impôt dans le cadre du contrat Madelin.

Le Préfon, contraction de « Prévoyance sociale » et « Fonction publique » est destiné aux fonctionnaires. Il permet à ces derniers d’obtenir un supplément de pension grâce à la déduction de leur revenu et de leur cotisation dans certaines conditions. L’affilié aura à choisir parmi les 18 classes de cotisations renouvelables chaque année. Des versements exceptionnels et une suspension des versements peuvent être opérés sans pénalité et aucune durée minimale n’est exigée. Les cotisations versées sont bloquées jusqu’à l’âge de 55 ans minimum sauf en cas d’invalidité de la 2 et 3ème catégorie, de licenciement, de surendettement ou de décès du conjoint. Les sommes versées sont récupérables sous forme de rentes viagères mais le versement en capital est possible exceptionnellement.